tatouage indien

Si vous êtes en Europe, il n’y a pas de confusion possible quand on vous parle de tatouage indien. Vous comprenez immédiatement qu’il s’agit d’un tatouage provenant de l’Inde. Vous songerez au tatouage éphémère de Maghreb, le Mehndi. Par contre, si vous habitez l’Amérique, le tatouage que l’on nomme indien est un tatouage tribal, de tribu autochtone nord-américaine. Car de ce côté de l’océan, Christophe Colomb pensant être en Inde a appelés les gens des premières nations qu’il a rencontrés, les Indiens !
Bon. Ça suffit le volet historique. Tout cela pour expliquer que nous traiterons des deux origines dans ce texte et vous y trouverez ainsi des idées tattoos de ces différents peuples.

Tatou indien de l’Inde

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le tatouage provenant de l’Inde n’a pas toujours existé pour des motifs purement esthétiques. Le tatou indien est ancré solidement dans les traditions indiennes pour différentes raisons, souvent spirituelles et religieuses.

Si vous voulez constater cela, tapez tatouage Apatani sur Google. On utilisait des épines pour couper profondément la surface de la peau et on versait de l’encre sur la blessure, de couleur bleue. Bien qu’il y ait une interdiction de cette pratique, elle demeure encore dans les sociétés indigènes.

D’autres tribus avaient leur coutume : Les Anucha et les Signhpo de l’Assam couvraient la peau des deux jambes au niveau des mollets, avec des motifs alors que chez les hommes, c’était les mains.

Les guerriers de certaines tribus se faisaient encrer le visage pour indiquer leurs prouesses. Le tatouage était perçu comme un grand signe de force et de virilité puisque le tatou était alors très douloureux.

Ce n’est que plus tard que l’art du tatouage est devenu comme parure esthétique et embellissement.

Comme tatouage fréquent que l’on peut voir exhiber par les femmes, il y a les motifs floraux. Un tatouage qui est encore présent aujourd’hui est celui de point noir au menton ou plus communément au front. Le tatouage au henné est très présent bien évidemment. À l’origine, il portait le symbole des rites de passage entre autres, entre le célibat et l’état marié.

Les dessins de personnages religieux, des dieux, de déesses et de la divinité Krishna sont assez populaires.

Les animaux sont choisis régulièrement pour orner la peau. Le plus fréquent est le tigre, pour son symbole de grande noblesse. Quant au lien, il est davantage le signe du courage. Les éléphants portant des selles tapissées sont aussi choisis comme parure cutanée. Même chose pour les serpents que l’on aime surtout en petite taille et tatoué de façon sinueuse. On optera alors pour des parties du corps plus petites : le poignet, le cou, la nuque, la cheville et le pied.

Tatou des Indiens d’Amérique
Le tatou indigène amérindien est un marquage cutané dont l’objectif est d’en être fier. Ces tribus sont près de la nature et les modèles de tattoos que l’on voit, bien exhibé sur leur peau, sont souvent des symboles de la nature. La plupart du temps, il s’agit d’animaux comme des reptiles, des loups ou des oiseaux. C’est un peuple dont la spiritualité est prédominante et le tatou était anciennement une pratique religieuse. Il était l’élément distinctif des clans et plus tard, des gangs.
Le capteur de rêve, nous en avons parlé dans une autre section, est un modèle clef traditionnel populaire à se faire encrer sur le corps. Idéalement, il doit être dessiné sur une grande surface de peau comme les épaules, le torse, l’omoplate, le pectoral, le dos, la fesse, le mollet, tout le bras en manche (sleeve) ou uniquement le biceps. Il symbolise le positif, car le capteur de rêve emmagasine les énergies négatives.
Selon les tribus, les symboles vont varier d’un motif encré à un autre.
Souvent l’animal que l’on choisit d’orner sur sa peau en est un qui exprime la puissance. Le loup, l’aigle, l’ours. On cherche par cette parure corporelle, à capter l’essence de l’animal, ce qu’il représente. On opte pour les animaux qui montrent le courage, la loyauté, la force, mais aussi qui sont l’emblème de la famille.
Le tatouage est aussi préconisé autant en tatouage homme qu’en tatouage femme, car il est le signe de la liberté, de l’équilibre et de la légèreté.
La tatouage totem en est aussi un choisi car il représente le clan et la famille.
Une autre idée tattoo est le visage typique du grand chef indien. Avec la coiffe sur son crâne, pleine de plumes, ce dessin est assez difficile à créer. Assurez-vous de choisir un tatoueur doué dans le domaine. N’allez pas cogner au premier studio de piercing et de tatouage que vous croiserez sur la rue. Idéalement. Posez des questions autour de vous et demandez des références.
Puisque les tatouages amérindiens sont souvent sur une grande surface cutanée, il faut beaucoup y réfléchir avant de passer à l’action. Le tatou est un art permanent et indélébile et contrairement parfois à ce que pensent certaines personnes, ce ne sont pas tous les tattoos qui peuvent être détatouer au laser par un dermatologue. Puisque le pigment de l’encre est injecté avec une aiguille entre l’épiderme et le derme, il arrive que de tenter de l’effacer, laisse des traces qui peuvent parfois même ressembler un peu à de la scarification.
Que vous soyez de citoyenneté indienne ou non, vous pouvez tout de même adhérer à leurs croyances et désirer un tatouage avec leur symbole. Il s’agit de motifs classiques qui sauront vous donner un look mode très esthétique. Dans notre ère du naturel et du retour aux sources, des bijoux tels des colliers et des bracelets de bois et plumes, des vêtements en fibre naturelle, un maquillage taupe, les cheveux au vent, vous donnerez l’impression d’être la princesse Pocahontas.
Quant aux messieurs, un corps svelte, mais musclé, le t-shirt seyant sous le biceps, un souci particulier au niveau capillaire ou encore les cheveux rasés, vous ferez sensation avec votre allure malabar.
Des tatouages éphémères de types décalcomanies indiens existent pour ceux et celles qui ne veulent pas faire le grand saut.