tatouage fleur de lys

Le tatouage fleur de lys est un marquage cutané qui représente plusieurs symboles. Bien que le tatou fleur de lys n’est pas considéré comme un tatouage traditionnel comme l’est le tatouage tribal, le tatouage old school et le tatouage rose, il demeure assez populaire comme demande, au salon de piercing et de tatouage.
Le lys est une plante connue dans le monde entier. De par son côté très esthétique, il n’est pas surprenant qu’elle se retrouve arborée sur la peau de plusieurs personnes. Le motif peut être dessiné seul ou avec d’autres. On le voit régulièrement dans des tatouages fleurs, sous forme de bouquet. On peut très bien imaginer la beauté d’un tatouage avec martagons, glaïeuls, iris, tulipes, violettes, pivoines et hémérocalles.
Se faire encrer un lys sur le corps est positif. Cela peut signifier la croissance, vouloir être soi et marquer sa liberté de penser et d’agir.
La fleur de lys est un signe religieux pour les chrétiens puisqu’elle représente la Vierge Marie. Se faire orner la peau de ce tatou signifie ainsi la pureté et la chasteté. Il peut aussi signifier le grand avancement spirituel de la personne qui s’en fait dessiner la surface cutanée. Possédant 3 pétales, le lys représente souvent la sainte-trinité.
Pour les Égyptiens et les Grecs, la fleur de lys signifie la fertilité. La légende prétend que le lys serait né du lait maternel. Comme tatouage homme, il peut ainsi être exhibé afin de démontrer le côté viril, sexuel et malabar de celui qui le porte. Le pistil très long de la fleur suggèrerait le membre de l’homme. Comme tatouage femme, il peut être un porte-bonheur pour celle qui souhaite avoir des enfants. Symbole de la mère et de l’éducation tout à la fois, il renvoie aussi au groupement d’entraide et au syndicat.
En Chine, la fleur de lys représente l’abondance et la pureté.
Le fleurdelisé est aussi un symbole de royauté très ancré dans les mœurs. On la vue être un signe sur les écussons, les blasons, les drapeaux et les armoiries. Emblème de certaines régions, il s’agit d’une fleur distinctive très importante dans plusieurs cultures. La personne qui se fait orner ce dessin comme parure peut ainsi vouloir signifier son appartenance à un groupe ou un gang.
Et où peut-on se faire tatouer cette idée tatou ? Eh bien, votre tatoueur pourra vous aider à en faire le choix selon le motif et la grandeur choisie. Toutes les parties du corps s’y prêtent : le dos, la cuisse, le bras, l’avant-bras, le biceps, le torse, l’omoplate, le poignet, le cou, la poitrine, le torse, la cheville, le mollet, le pied, le crâne et l’épaule.
Comme tous les marquages cutanés indélébiles, vous aurez à réfléchir longuement avant de passer à l’acte. On ne peut pas décider une intervention permanente sur un coup de tête. Plusieurs sont les gens qui ont regretté leur geste et se sont présentés au détatouage au laser chez le dermatologue. Il peut en exiger des coûts faramineux et de nombreuses séances pour effacer le motif. Il peut aussi en laisser une cicatrice. N’oubliez pas que se faire tatouer implique l’injection du pigment de l’encre sous l’épiderme, dans le derme, avec l’aide d’une aiguille. Ça ne disparaît pas avec de l’alcool à friction ! Et que dire de ceux qui osent la scarification ? Oula… Donc, mots d’ordre : réflexion, temps, certitude.
Pour les femmes qui désirent un look mode réussi : arborer votre tatouage en le mettant en valeur à l’aide de vêtements, bijoux, colliers, bracelets, boucle d’oreille, perçages, harmonisés. Ajoutez à cela des accessoires à cheveux pour rehausser votre coiffure, un maquillage étudié sur l’ensemble de votre visage et un énorme sourire ! Vous saurez faire tourner les têtes.
Pour les hommes, la mode est au naturel, barbe de quelques jours, muscle seyant sous le t-shirt. Soyez confiant, sûr de vous.
Il existe de nombreux modèles tatou éphémères pour les personnes qui préfèrent le tatouage temporaire. Des décalcomanies se retrouvent dans le marché, sur des sites spécialisés ou dans les grands centres. Vous pouvez aussi vous faire dessiner un motif de fleur de lys au henné, selon l’art du Mehndi, art ancien de Maghreb.