tatouage pin up

Avant de s’aventurer sur le sujet du tatouage pin-up, débutons par définir ce que signifie ce mot. Une pin-up est une femme, si séduisante et sexy qu’elle donne envie de se faire afficher au mur des hommes malabars. Autour de l’an 1890, les femmes étaient dessinées dans des journaux que les jeunes hommes s’arrachaient pour les conserver. On en voyait aussi dans des magazines et en cartes postales.
L’on a vu apparaître réellement cette mode au moment de la Seconde Guerre mondiale, sans aucun doute, pour alléger l’atmosphère. Les marins en sont devenus fanatiques et on pouvait justement voir les dessins de pin-up vêtues en matelot. Plusieurs adolescents en cachaient dans leur chambre et sous le lit. Elles étaient si attrayantes et distinctives que plusieurs publicités ont utilisé cette image très forte, de l’incarnation féminine.
L’une des icônes qui furent beaucoup crayonnées en pin-up fut la fort jolie Betty Grable.
En ce qui concerne le marquage cutané de ce motif, il est arrivé vers la fin des années 40. Bien entendu il était plus répandu en tatouage homme qu’en tatouage femme ! À cet époque, l’engouement était tel que ce fut l’un des tatous le plus demandés au tatoueur. Puisqu’il vient de ce temps, il est considéré comme un tatouage old school. Il s’agit donc d’un tatouage classique très esthétique qui donne un look particulier à qui décide de l’arborer.
Aujourd’hui il demeure la prisée des messieurs. On peut voir le dessin tatoué sur différentes parties du corps. Comme il s’agit souvent d’un corps féminin en entier, une grande surface de peau peut être exigée tel le biceps, le dos, le torse, l’épaule, le mollet, la poitrine ou l’omoplate. Il peut aussi parfois s’agir d’un haut de corps de femme et alors, on peut le dessiner sur un bras, une cheville, mais rarement dans le cou ou le poignet.
La femme exhibée peut être dans différentes positions, parfois suggestives et légèrement vêtues. Le dessin est invitant sexuellement, mais demeure glamour. La femme possède des seins assez volumineux et des jambes interminables.
On dénote dans le monde des salons de tatouage et piercing comme dans les affiches, deux versions de pin-up : celles qui ressemblent le plus possible à une photo et celles qui semblent issues d’une bande dessinée comme Betty Boop.
Plus tard, on a vu apparaître des pin-up zombie et des pin-up vampires.
Selon le métier de l’homme qui arbore le tatouage, il peut choisir de faire porter des vêtements issus de son travail : mécanicien, pompier, policier, cow-boy. On voit aussi la pin-up de provenance hawaïenne avec le collier de fleurs, des volcans, l’océan et la plage.
Pourquoi ne pas marier les styles et choisir un tatouage tribal, tatouage biomécanique ou tatouage roses ?
Et que fait la pin-up ? Traditionnellement, elle pose, mais elle peut être pompiste, laver une voiture ou jouer au golf. Oui, on peut y trouver une image assez stéréotypée de la femme, mais la pin-up est là pour le fantasme.
Avec les années, les tatoueurs y sont allés avec beaucoup de créativité. Des femmes aussi, ont décidé qu’elles pouvaient se permettre d’exhiber un tel tatou, symbole de sa propre féminité bien assumée. Imaginez la fashionista, tattoo pin-up à l’épaule, qui circule en milieu urbain, bien armée de ses vêtements mode, de ses perçages, de son maquillage parfait, de ses colliers, de ses bijoux et cheveux au vent…
Si vous décidez de vous dessiner d’un motif indélébile, pensez-y. Une fantaisie du moment peut ne plus avoir sa raison d’être dans quelques années. Comme le tatouage est permanent, vaut mieux se faire injecter par l’aiguille dans le derme, à un endroit qui peut être caché par le vêtement. À moins que vous soyez certain de l’assumer toute votre vie. Si vous éprouvez des regrets par la suite, il sera plus accepté par le dermatologue de détatouer par laser une plus petite surface de peau qu’une grande.
Il existe aussi l’alternative de tatouage en décalcomanie ou au henné. Le tatouage éphémère peut être une belle option pour qui est hésitant.