Tatouage diamant

Faute de ne pas pouvoir débourser pour la vraie pierre précieuse sous forme de bijoux, colliers, bagues ou bracelets sertis de diamants à plusieurs carats, le tatouage peut être une option pour orner sa peau, de ce symbole de richesse. Le diamant a une symbolique très forte de luxe et de beauté parfaite. Il existe plusieurs pierres précieuses chez le joaillier : le saphir, le rubis, l’émeraude, la kimberlite, l’or, l’opale, la topaze et l’améthyste. Mais peu importe celle que vous aurez en tête, le diamant demeure le plus convoité. Il en existe beaucoup de gisement dans le monde. Le zircon est ce qui l’imite le mieux et il n’y a parfois qu’un bijoutier pour en voir la différence sur un pendentif.
Le tatouage diamant a plusieurs significations. Dans l’histoire, on prétend que Satan ne pouvait en supporter la vue de la lumière renvoyée par sa brillance. En arborant un marquage cutané de ce modèle tatouage, il protège ainsi des forces du mal. Il aide à surmonter les angoisses et les peurs. Longtemps relié à la magie, il aurait des pouvoirs surnaturels d’invincibilité. Se l’orner sur l’épiderme apporte paix et pureté.
Certains amoureux, décident de se faire encrer un tatouage couple autour de l’annuaire lors des fiançailles plutôt que de porter le bijou de l’écrin.
Combiné avec un tatouage rose, il démontre le signe de l’amour pour la beauté des choses. Un tattoo diamant avec une couronne ou un diadème est une représentation de la royauté. Si on ajoute un tatou avec des ailes, cela démontre un lâcher-prise face au matérialisme. On voit aussi fréquemment du tatouage phrase avec le diamant afin d’exhiber correctement son message.
Le tattoo diamant demeure très en demande au tatoueur au studio de tatouage et piercing. Il fait chic et donne un look mode esthétique très prisé surtout en tatouage femme. On le voit moins en tatouage homme, mais avec un tatoo tribal, ça peut s’avérer très malabar et distinctif.
Nous espérons que vous trouviez matière à inspiration parmi nos idées tatoos.
Certaines personnes portent le diamant directement dans leur peau. Il ne faut pas confondre avec la scarification toutefois.
Toutes les parties du corps se prêtent au dessin pour couvrir sa peau : l’épaule, le biceps, l’avant-bras, le poignet, le bras, le torse, la fesse, le nombril, l’omoplate, la poitrine, le pied, le cou, le dos, la nuque, sous l’oreille, près du cuir chevelu, sur le mollet et sur la cheville.
Comme tous les tatous, il est possible de faire détatouer au laser en cas de regrets du dessin indélébile. Le dermatologue acceptera pour un petit motif, mais si le dessin est grand et très coloré, il est possible qu’il refuse vu le nombre de traitements nécessaires et la durée. Il existe aussi le recouvrement ou recovering, qui se fait par le tatoueur et dont l’effet est bluffant. L’artiste repasse avec son dermographe sur le motif d’origine et réinjecte du pigment d’encre dans le derme, pour le camoufler.
Il y a la possibilité de se procurer des décalcomanies ou d’estampes en tatouages éphémères. Au henné, l’effet peut aussi être de toute beauté.