Tatouage croix

Avec la mode gothique un peu punk qui s’est étendue chez tout le monde depuis quelques années, on a vu le tatouage croix prendre de l’essor. Plus nécessaire d’être un fanatique religieux pour l’arborer. Les significations peuvent être différentes pour chacun. Voyons-en les principaux symboles.
Bien entendu, il demeure des gens qui se feront orner la peau d’une croix en signe de dévotion et croyance religieuse. La croix est le signe de la crucifixion du Christ, croix qu’il a d’abord portée sur le chemin pendant sa période de calvaire. Selon l’évangile, le portement était la procédure. Jésus a ensuite été crucifié entre deux larrons, déposés au pied de la croix devant sa mère, la Vierge Marie et s’en est suivie sa résurrection. Souvent la croix se porte en collier pendentif au cou. Plusieurs modèles tatouages croix s’offrent à vous. Il se porte autant en tatouage homme qu’en tatouage femme.
Une petite croix tatouée est un marquage cutané féminin, en mémoire tout en subtilité, de la foi de la personne. On le voit régulièrement encré sur le poignet, derrière l’oreille, la nuque, l’omoplate ou encore la cheville. Il exprime la croyance tout en délicatesse, sans créer trop d’émoi. On en voit souvent entrelacer de roses ou de bijoux.
La croix celtique est l’une des plus anciennes retrouvées à ce jour. Il s’agit du dessin de croix le plus fréquemment demandé au studio de perçage et piercing. Marqueur du patrimoine celtique, elle proviendrait du 5e siècle où elle symbolisait la foi des Écossais et Irlandais. On y retrouve des nœuds comme symbole de l’union entre le corps et l’esprit. Les boucles, quant à elles, démontrent le cycle infini de la vie.
Puisque la tendance est au gothique, on constate une augmentation de la demande du tatoo de croix cetlique. Il y a des similitudes avec les autres croix mais on retrouve des symboles gothiques comme dragons, serpents et fils barbelés. Loin de démontrer la foi, la croix gothique exprime la colère et la douleur de l’individu ou de la gang. Plus sombre que les autres, le tatouage dessiné sur la surface corporelle porte les symboles de sang et de mort.
La croix tribale est aussi un motif dont le tatoueur est habitué de dessiner. Le tatouage maori ou polynésien était une façon de s’exprimer au lieu des mots. La croix tribale, en gros traits noirs sous l’épiderme, est exhibée habituellement pour rendre hommage à une tribu en particulier. Elle signifie la force et le courage.
Le tatouage du motif cruciforme en fer provient de l’Allemagne. Représentation de la bravoure et utilisé comme médailles à l’époque, il évoque aujourd’hui une rebellion à la soumission.
La croix de Malte, portée par les policiers et les sapeurs pompiers ainsi que par les forces militaires sont aussi très populaires comme tatou. Les membres de ces professions démontrent ainsi leur dévotion à leur métier et à la population.
La croix inversée porte un message religieux puissant puisqu’il est attribué à Saint-Pierre apôtre, qui fut crucifié la tête en bas. Il croyait ne pas mériter de se faire mourir de la même manière que Jésus-Christ. Un tattoo de cette croix démontre l’altruisme. Depuis peu, une signification tout autre commence à poindre : des groupes de musique heavy metal et des skinhead s’en ornent la peau comme signe de satanisme. On peut les voir vêtus de t-shirts, de cuir, crâne rasé, maquillage noir et avec une myriade de piercings.
La croix gammée est parfois tatouée. Nous nous limitons à le mentionner simplement.
Les croix encrées sont, selon leur grosseur assez facile à détatouer au laser par le dermatologue ou encore, pour recouvrement par le tatoueur, si le motif est petit.
Il existe des tatouages éphémères de croix par décalcomanie ou estampe. Il est aussi possible de la dessiner au henné lors d’une sortie spéciale.