Tatouage celtique

Le tatouage celtique est aussi populaire en tatouage femme qu’en tatouage homme. Quand on parle de la Celte, on fait référence à différents endroits : L’Irlande, la Bretagne, la Gaule et l’Écosse. On a dans la tête des images de harpe, de druide, de cornemuse, de bardes, de croix, de bombarde et de folklore. Tout en musique et en légendes, le monde celte est joyeux avec son fest-noz mais porte aussi une certaine nostalgie.
Les tatouages celtiques proviennent d’un moment où historiquement, on arborait des parures pour faire craindre l’adversaire lors des batailles guerrières de tribu. Le tattoo était là pour intimider l’ennemi. En ce sens, on peut le nommer un tatou tribal. On mettait de la pâte de fleurs dans les cheveux en épis autour de la tête. Le pastel de guède était utilisé au départ comme pigment de l’encre à injecter sous l’épiderme, dans le derme. Le dessin le plus commun orné était un nœud porté sur l’épaule, les bras, les avant-bras, le biceps ou la poitrine. Par leurs nombreux combats, ils portaient aussi plusieurs cicatrices signe de leur courage.
Les motifs celtes sont tout en nœuds, en fioritures esthétiques et distinctives. Cela en fait des tattoos magnifiques comme parures cutanées qui donnent un look toujours mode. Il existe plusieurs dessins à se faire encrer sur la région corporelle. Le tatou oiseau celtique est complexe. Il symbolise la candeur et la pureté. Ils sont perçus comme étant supérieurs, car ils vivent dans le ciel.
La croix celtique est un message puissant. On la voit souvent arborée avec des cercles et des torsades. Le symbole en est religieux. Le tatou triquetra est le signe pour la trinité chrétienne.
Le tattoo du poisson représente les profondeurs et l’introspection. Le tatoo papillon est exhibé souvent par les femmes pour montrer la beauté et la simplicité.
Comme tout tatouage, il est important de réfléchir longuement avant de se le faire couvrir sur la peau. Comme le tatouage est un acte à portée indélébile et permanent, il faut agir sagement. Des gens arrivent souvent très décidés au salon de tatouage et piercing mais après quelque temps, ils regrettent leur tatouage surtout quand le tattoo est sur une partie du corps apparente. Vaut mieux parfois, demander au tatoueur, un motif à un endroit discret comme la cheville, l’omoplate, l’épaule, le mollet, le pied ou le ventre. Il est plus risqué d’exhiber l’avant-bras, le poignet, le biceps, la nuque, le cou et sous l’oreille. Car si jamais vous éprouvez des regrets, vous aurez besoin d’un rendez-vous chez le dermatologue pour un détatouage au laser, ce qui demande temps et soin.
Certains hommes se font faire de la scarification, du tatouage 3d ou du tattoo biomécanique pour ajouter un relief. C’est assez douloureux. Juste un petit dessin de tatouage en soi occasionne des douleurs. Lorsque le dermographe passe sur la peau en injectant le pigment de l’encre sous l’épiderme avec l’aiguille, vous pouvez vous imaginer que ce n’est pas une sinécure.
Pour les filles, il existe des tatouages éphémères en décalcomanie ou estampes. Si vous êtes adroite, le henné est une formule très intéressante aussi. Avec une jolie coiffure, des vêtements au goût du jour, des colliers, des bracelets et des perçages, vous aurez une allure de célébrité !