Tatouage pied

Le tatouage du pied n’est pas une partie de plaisir puisqu’il s’agit d’un endroit du corps douloureux à se faire encrer. Comme il n’y a pas de muscle ni de gras tout comme la main, sous le dessus du pied et du talon, attendez-vous à… souffrir par manque de coussin corporel pour amoindrir la douleur ! Curieusement, peut-être pour prouver la force de caractère, le tatouage sur cette partie du corps tend à augmenter en popularité. Vous avez un grand choix parmi nos idées tatoos, comme vous pourrez le constater. Vous aurez l’embarras du choix des tatouages modèles.
Avant de passer au studio de tatouage et piercing, il y a des informations que nous aimerions vous communiquer. Vaut mieux prévenir que guérir.
Le tatoueur refusera de vous faire un petit motif. Car sur le pied, le saignement est fréquent et nuit à la netteté du dessin. De plus, le pied est sollicité pour tout, tout le temps. Vous vous en rendrez compte, dans les semaines suivant votre tattoo ! Un tatouage rose tout petit deviendra flou. Vous êtes mieux de choisir un beau motif tribal qui orne tout le pied.
Vous aurez des sensations négatives différentes selon le contour et les ombrages lors du tatou. Lorsque le tatoueur dessinera le contour du motif, vous reviendra en tête les fois où vous vous êtes fait grafigner par un bébé chat. Au moment où le dermographe injectera le pigment de l’encre dans le derme pour effectuer les ombrages, c’est là que vous arrêterez de respirer. Ouille l’aiguille… On s’entend pour dire qu’une scarification à cet endroit doit n’être rien de moins qu’un cauchemar !
La période de guérison de la cicatrice du tatoo peut aller jusqu’à plusieurs mois, voire 3, compte tenu de l’usage multiple du pied que l’on accroche, qui se fait mouiller et dont la peau est enfermée dans des chaussures qui frottent. On transpire et la peau ne respire pas toujours bien.
Vous aurez à choisir si vous voulez arborer le dessin pour le voir vous, ou pour le montrer aux autres. La question se pose : dans quel sens allez-vous faire faire ce marquage cutané ?
Vous viendrez qu’à vous habituez à porter la pellicule plastique ! N’ayez crainte. Enrouler votre pied deviendra une habitude pour vous. Le choix de la saison est primordial. Si vous êtes frileux des pieds, faites-vous tatouer pendant la saison chaude, car la guérison est accélérée en portant au maximum des sandales, des ballerines, des tongs ou tout soulier ouvert. Si vous voulez vous faire dorer au soleil, cachez votre pied pour au moins deux semaines.
Bien noté que le pied est un endroit plus susceptible d’infection, car près du sol souvent rempli de bactéries. Armez-vous de crème pour l’érythème fessier et de lotion antibactérienne. Lavez vos pieds au moins 3 fois par jour et éloignez tout risque de germes !
SACHEZ : que votre tatou va devenir plus fade et réclamera des retouches sporadiques. L’encre va délaver et s’estompera de façon irrégulière. Certains tatoueurs peuvent donner une garantie de quelques retouches gratuites. Demandez-le si c’est possible.
Un tatouage sur le pied est magnifique, esthétique et distinctif, mais il comporte des désavantages. Si vous regrettez, vous aurez à vous ré infliger une séance de souffrance par le détatouage chez le dermatologue. Si vous désirez un tatouage sur la jambe, peut-être vaut-il mieux opter pour le mollet, la cheville, la cuisse au lieu des phalanges des orteils !
Une option qui s’offre à vous est le mehndi, tatouage traditionnel au henné oriental qui justement, couvre souvent le dessus du pied. Comme tatouage éphémère, il existe aussi la décalcomanie pour tricher un peu.